Nov 23, 2022 15:03 UTC
  • La fin d'Israël est proche (Maariv)

Un expert israélien a mis en garde contre les divers chocs qui ont bousculé le régime israélien durant la dernière décennie, menant à un approfondissement de la division au sein de la société israélienne et à des guerres sur différents fronts.

« La dernière décennie est considérée comme l'une des périodes les plus sombres et les plus difficiles de l'histoire politique et sociale d'Israël, au cours de laquelle une crise de leadership a plus que jamais ébranlé le régime », a reconnu le spécialiste des affaires militaires et de la sécurité, Ephraim Ganor, dans son article publié dans le journal Maariv.

Benjamin Netanyahu, le chef du Parti Likud, chargé de former le nouveau gouvernement, a occupé successivement ses fonctions de 2009 à juin 2021. La crise de leadership qui a marqué cette décennie n'a pas seulement découlé des sept campagnes électorales pour la Knesset, mais également pour la première fois depuis que le Premier ministre israélien Ehud Olmert a été accusé de fraude financière et d’abus de confiance. Auparavant, Moshe Katsav, le huitième président d'Israël, a été accusé de viol, d'actes abjects et de harcèlement sexuel. Cette obscurité est aggravée par les trois crimes contenus dans l'acte d'accusation de Netanyahu, même s'il est toujours en fonction, et ces crimes alimentent le feu de la haine entre les deux factions.

A lire : Le Hezbollah a vaincu Israël sans avoir besoin de recourir à ses armes

« La tourmente électorale qui ne s'arrêtera pas à la fin de cette décennie a déjà joué un rôle dans la division sociale, un écart qui se creuse d'une campagne électorale à l'autre, et cet écart a divisé le peuple, exacerbant la position de la Knesset. De manière inédite, nous sommes au seuil de la guerre civile », a-t-il noté. 

L'invasion israélienne de Gaza en 2021 qui a duré 11 jours et que les Israéliens ont appelée « Gardien des murs », a rendu les relations avec les Arabes en Israël plus explosives.

Après tout cela, le procès de Netanyahu pour corruption se poursuit, mais il a été réélu Premier ministre lors des 25e élections législatives et travaille aujourd'hui dur pour former un gouvernement de droite.

Tous ces faits donnent à Israël une image ternie et inquiétante. Le régime de Tel-Aviv pour qui de nombreux Israéliens ont fait leur service militaire et combattu, traverse des moments difficiles, sans doute la décennie la plus sombre de son histoire.

Mots clés