Nov 23, 2022 15:05 UTC
  • Maghreb: convoitise israélienne pour le Gaz

Évoquant les multiples ressources énergétiques et gazières de la région du Sahara, une société israélienne a annoncé qu'elle recherchait des investissements à grande échelle dans cette région.

Selon Russia Today (RT), Yossi Abu, PDG de NewMed Energy, a déclaré en marge du Forum mondial sur l'investissement à Marrakech, que le Maroc est idéalement positionné pour devenir une plaque tournante mondiale de l'énergie, en raison de sa stabilité, de sa géographie et de son accès à l'Europe. Il a déclaré que cette société est prête à investir et à raffiner le gaz naturel dans la région du Sahara occidental.

NewMed Energy investit au Maroc dans trois domaines : le gaz naturel, les énergies renouvelables et l'hydrogène. « Nous pensons que le Maroc a un vaste potentiel de découvertes de gaz naturel », a déclaré Yossi Abu.

NewMed a récemment signé un accord avec Enline, le leader israélien des énergies renouvelables, et travaillera avec eux dans plusieurs pays, dont le Maroc. L'entreprise est également impliquée dans le vaste développement de l'hydrogène vert et bleu dans la région. « Nous fournissons énormément d'énergie à notre région, nous voulons être un acteur important au Maroc et nous venons investir », a-t-il déclaré.

Image: des Marocains brûlent le drapeau israélien lors d'une manifestation contre le plan américain pour le Moyen Orient dans la capitale Rabat, le 9 février 2020. ©AFP

Yossi Abu a prétendu que NewMed Energy possède une vaste expérience dans la région, comme en témoigne la connexion des réseaux de gaz naturel entre Israël, la Jordanie et l'Égypte. 

Depuis l'automne 2020, date à laquelle le Maroc a signé un accord de normalisation des relations avec Israël sous la houlette des États-Unis, ces relations se sont développées dans les domaines économique, commercial, militaire et des transports, et ce alors que les citoyens marocains s’opposent vivement à ce rapprochement.

Lors de sa récente session, le Parlement marocain a approuvé un accord sur la coopération économique et les services aériens avec Israël et a autorisé le gouvernement de Rabat à mettre en œuvre les dispositions de ces accords.

Image: une manifestation en soutien à la Palestine à Rabat au Maroc, lundi 10 mai 2021. © AP

Selon le journal en ligne Rai al-Youm, le premier accord signé le 21 février 2021 est lié à la coopération économique et commerciale. Selon cet accord, les deux parties sont autorisées à participer aux foires commerciales et aux événements économiques organisés au Maroc et en Israël.

Le deuxième accord est relatif aux services aériens. Il a été signé six mois plus tard, en août 2021. En vertu de cet accord, les deux parties seront exonérées des droits de douane, et les frais liés au dédouanement et aux prestations fournies dans les avions ne leur seront pas prélevés.

Des entreprises israéliennes actives dans l'industrie aéronautique équiperont l'armée marocaine de drones, de missiles sol-air, de systèmes de guerre électronique et d'armements de combat et de sécurité de haute gamme.

En effet, depuis la signature des Accords d’Abraham avec le Maroc, Israël a conçu un vaste plan d'influence généralisée au Maghreb. À cet égard, Tel-Aviv a entamé une vaste coopération militaire en matière d'armement avec Rabat.

Les experts de la région d’Afrique du Nord estiment que cette politique de Tel-Aviv déséquilibrerait les rapports de force, et mettrait en péril la stabilité et la paix à l’échelle régionale.

 

Mots clés