Oct 23, 2019 20:03 UTC
  • Afghanistan : le retrait surprise US?

Le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a annoncé à Kaboul qu’aucun changement n’avait été apporté à la mission militaire américaine en Afghanistan, mais trois autorités actuelles et anciennes du Pentagone ont déclaré à la chaîne NBC News que le Pentagone avait commencé à élaborer des plans pour un retrait soudain des troupes américaines d’Afghanistan,

de sorte que si Trump décide soudainement de donner l’ordre d’un retrait des troupes américaines d’Afghanistan, elles soient prêtes à le faire.

Le président Ghani, quant à lui, a déclaré que s’il remportait les élections, il entamerait des pourparlers directs avec les talibans en espace d’une semaine.

Auparavant, le département d’État américain avait annoncé le début d’une nouvelle tournée de Zalmay Khalilzad dans des pays de la région pour mettre fin à la guerre en Afghanistan.

Dans le même temps, le gouvernement afghan a déclaré qu’une paix durable en Afghanistan serait instaurée lorsque le processus serait dirigé par les Afghans eux-mêmes.

Dans une interview accordée au journal japonais Asian Review, Khalilzad a déclaré que, selon Washington, les talibans pourraient jouer le rôle d’un parti politique dans le cadre de la Constitution actuelle de l’Afghanistan.

« Les talibans doivent se réveiller pour comprendre que s’ils arrêtent les violences, de nombreux Afghans les accepteront en tant que force politique », a-t-il ajouté.

Une autre réunion sur la paix en Afghanistan sera organisée à Moscou dans quelques jours avec la participation des représentants de la Chine, de la Russie et des États-Unis, à laquelle participera également le Pakistan.

Mots clés