Jan 16, 2020 11:05 UTC
  • USA: l’US Air force attaquée

Décidément, il ne fait plus bon d'être militaire US : alors qu'en Irak, l'étau resserre chaque jour davantage sur les troupes US, que la plus grande base US, Aïn al-Asad n'est que l'ombre d'elle-même et qu'en  Syrie on parle désormais de possibles frappes directes contre les soldats américains, certains médias mainstream rapportent une nouvelle attaque contre l'une des bases aériennes les plus importantes sur le territoire américain à savoir la base aérienne McGhee Tyson au Tennessee.

Ce complexe abrite outre la garde nationale américaine, des unités de ravitaillement des avions de combats et des chasseurs stratégiques US. Un black out quasi total est maintenu sur l'attaque, son ou ses auteurs ainsi que sur le bilan des pertes ou des blessés. L'attaque intervient plus d'un mois après une autre fusillade sur une base aérienne en Floride qu'avait revendiqué un officier saoudien anti-US et qui a valu au royaume un "mea culpa" fort humiliant.

Selon l'AP, la fusillade serait l'oeuvre d'"un tireur actif " qui "aurait été signalé à la base aérienne McGhee Tyson au Tennessee dans le sud des États-Unis", une base de la Garde nationale aérienne à côté de l’aéroport McGhee Tyson à l’extérieur de Knoxville qui depuis, "est en état d’urgence". L'AP refuse de donner davantage de détails, se contentant de dire qu'une personne suspecte avec un fusil se baladait dans la base et qu'un étudiant de la base l'a vu avec un fusil et l’a signalé. L'AP cite un certain lieutenant-colonel Travers Hurst pour ajouter aussitôt : "Jusqu’à présent, aucun bilan sur le nombre de victimes n’a été dressé. La base est actuellement fermée et entourée d'une forte présence policière".

Si l'énigmatique récit de l'AP sur une fusillade qui pourrait avoir été déclenchée non pas par un étudiant égaré mais bien par un "commando organisé" laisse le lecteur sur sa faim, on sait néanmoins que la base est située à environ 16 km au sud du quartier d’affaires au centre de Knoxville près d’Alcoa à Tennessee et qu'elle est une installation militaire située à l’aéroport McGhee Tyson. Cette base est aussi le siège de la 134th Air Refueling Wing (134 ARW) de la Tennessee Air National Guard, une unité acquise par l’Air Mobility Command (AMC) qui a pour mission d’assurer le ravitaillement en vol et le transport aérien, conformément aux instructions du secrétaire à la Défense. "L'étudiant égaré" de l'AP a donc bien choisi sa cible! 

Quant à l'Asie de l'Ouest, il ne fait pas non plus d'être membre de l'US Army ou l'US Air Force. Le 11 janvier, une attaque violente a visé la base américaine à Kandahar en Afghanistan. Ataullah Ata, membre du conseil provincial de Kandhar, a déclaré dans la foulée que l’attaque s’était produite dans le district de Dand et avait détruit un véhicule américain, affirmant que les forces américaines basées à la base aérienne de Kandahar patrouillent régulièrement dans les villages voisins, y compris dans le district de Dand et que désormais ils n'avaient qu'à entrer chez eux. Et si on ajoute à cette liste, celle des bases US visées dans la seconde semaine de janvier, une conclusion s'impose : l'armée US est visée non seulement au Moyen-Orient mais aussi en plein territoire américain. 

Mots clés

commentaires