Jan 20, 2020 14:14 UTC

Dans ce numéro spécial, E-Press s'est donné pour mission de libérer la parole des gilets jaunes en prison, à travers la lecture de deux extraits d'articles parus sur Réseau international.

En plus d’un an, près de 440 Gilets Jaunes ont été incarcérés pour des peines de un mois à trois ans. Du jamais vu depuis les révoltes des banlieues en 2005, avec 763 personnes écrouées sur 4402 garde-à-vue.

Pourquoi nous avons un gouvernement « de crise » composé sans vergogne à moitié de millionnaires, pourquoi Macron garde un Président de l’Assemblée mis en examen, pourquoi sa ministre de la justice peut dire en rigolant qu’elle a juste oublié de déclarer trois appartements au fisc… et pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

Autant de questions et bien d'autres d'intérêt public que la société est en droit de se poser dans un contexte où toute forme de résistance et même de questionnement est immédiatement écrasé sous les rouleaux des bulldozers médiatiques dominants pour la plupart d'inspiration israélo-américaine et qui n'auraient trouvé leur réponse sans l'audace et l’éloquence de Pierre Bonneau et de Ian Manook. 

Source: Réseau international

 

Mots clés

commentaires