Jul 16, 2020 16:11 UTC
  • Afghanistan: les USA doublés par l'Iran ?

Au lendemain de l’annonce par les États-Unis de l’évacuation de leurs troupes de cinq bases militaires en Afghanistan, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères qui est en visite à Kaboul, a rencontré le ministre par intérim des Affaires étrangères afghan et le chef du Haut Conseil pour la réconciliation nationale.

Lors de sa rencontre avec Mohammad Hanif Atmar, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Abbas Araqchi a exprimé la volonté de l'Iran d'aider le gouvernement afghan à faire avancer le processus de paix dans ce pays ravagé par le conflit.

Il a réitéré le soutien de l’Iran au processus de paix en Afghanistan, dirigé par son gouvernement, et a espéré que les pourparlers intra-afghans débuteront avec la participation de toutes les factions politiques.

La visite du numéro deux de la diplomatie iranienne en Afghanistan intervient juste après l’annonce du Pentagone qui a confirmé mardi dans un communiqué le retrait des troupes américaines de cinq bases US en Afghanistan.

« Les forces américaines se sont retirés de cinq bases en Afghanistan. Les États-Unis ont réduit la quantité de leurs forces dans le cadre de l’accord qu’ils ont conclu avec les talibans au début de cette année », a-t-on appris du communiqué du Pentagone.

Poursuivant ses entretiens dans la capitale afghane, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères a également rencontré ce jeudi le Dr. Abdullah Abdullah, chef du Haut Conseil pour la réconciliation nationale.

Il a également souligné que la République islamique était prête à aider le gouvernement afghan à faire avancer le processus de paix compte tenu des préoccupations et des intérêts mutuels des deux pays voisins.

Il a ajouté que l'Iran attachait de l'importance à la préservation des acquis du peuple afghan, notamment la constitution et les structures démocratiques du pays après quatre décennies de guerre.

Au cours de la réunion, les deux parties ont discuté des relations bilatérales, du processus de paix en Afghanistan, des problèmes régionaux et internationaux, des problèmes causés par la pandémie de coronavirus et de la coopération économique. Elles ont également convenu d'une feuille de route et d’un agenda pour finaliser un accord de coopération stratégique global.

A la tête d'une délégation de haut rang, Araqchi s'est rendu mercredi à Kaboul pour donner suite aux accords conclus lors de la visite de Mohammad Hanif Atmar à Téhéran le mois dernier.

À l’issue de sa visite en Iran les 21 et 22 juin, M. Atmar et le chef de la diplomatie iranienne Mohammad Javad Zarif ont publié une déclaration commune, définissant la voie de la coopération bilatérale dans divers domaines, y compris la sécurité des frontières communes.

Mots clés

commentaires