Aug 12, 2020 18:22 UTC
  • USA: menace de coup d'État

Dans une lettre ouverte, deux militaires américains à la retraite ont appelé le chef d’état-major interarmées à utiliser la force pour évincer Donald Trump s’il refuse d’admettre de perdre à l’élection présidentielle du 3 novembre.

John Nagel, officier à la retraite et vétéran de la guerre en Irak, qui est actuellement le doyen du Hoverford College (Philadelphie), et le colonel à la retraite Paul Youngling ont publié une lettre ouverte dans laquelle ils se sont adressés au général Mark Alexander Milley, chef d’état-major interarmées : « Nous ne vivons pas en temps normal. Le Président des États-Unis sabote gravement notre système électoral et menace de rester en fonction en violation de la Constitution, même après une défaite électorale en novembre. Dans les prochains mois, vous devrez peut-être choisir entre désobéir à un président qui enfreint la loi et trahir votre serment constitutionnel. »

« Si Donald Trump refuse de quitter le pouvoir après la fin de son mandat, l’armée américaine devra le renvoyer par la force et vous devrez donner cet ordre », lit-on dans cette lettre.

« En raison de la situation dangereuse, le scénario inimaginable d’un régime autoritaire aux États-Unis est désormais devenu une possibilité à ne pas négliger », notent les auteurs de cette lettre.

Et d’ajouter : « Premièrement, Trump essuiera une défaite presque certaine aux élections et il minera fortement la confiance du public dans le système électoral. Deuxièmement, si Trump échoue, il fera face à des accusations judiciaires. Troisièmement, il rassemble une armée privée qui peut non seulement contrecarrer la volonté du peuple, mais aussi les forces de l’ordre. » 

 

Mots clés

commentaires