Aug 13, 2020 11:57 UTC
  • Syrie: coup à l'IL-20 russe contre la Chine

Jamais la Chine n'aurait crû qu'un jour elle aurait à vivre en pleine mer de Chine, ce que vit la Syrie dans son ciel depuis 10 ans ou encore ce dont a été victime en 2018 un IL-20 russe au dessus de Lattaquié ou a failli d'être victime un A-310 Mahan Air le 24 juillet dans le ciel de Deir ez-Zor. 

Pirates aériens de nature qu'ils sont, les Américains semblent s'être livrés à la prise d'otage des avions civiles au dessus de la mer de Chine, façon de leurrer la DCA chinoise et provoqué un "tir ami" de leur part. C'est ainsi que l'armée chinoise vient de dénoncer l'armée de l'air américaine "menaçant les vols de ligne au-dessus de la mer de Chine méridionale avec ses missions de reconnaissance rapprochées près de la côte chinoise", a averti une source militaire chinoise.

« L’armée américaine possède plusieurs types d’avions de reconnaissance développés sur des plates-formes d’avions commerciaux qui utilisent généralement des vols de l’aviation civile comme couverture à l’approche de l’espace aérien chinois », a déclaré une source proche de l’armée chinoise au quotidien, South China Morning Post.

Le journal ajoute : « Avec une opération de nuit par un avion E-8C le 5 août, les États-Unis auraient intensifié leurs activités de reconnaissance près de la côte sud de la Chine ces dernières semaines, incitant le ministre chinois de la Défense, Wei Fenghe, à lancer un appel téléphonique de 90 minutes avec son homologue américain Mark Esper. En effet un avion E-8C Joint Surveillance Target Attack Radar System avait été initialement identifié par le système radar de contrôle aérien dans la province méridionale chinoise de Guangdong comme un avion de ligne commercial, volant à plus de 9000 mètres (29500 pieds) au-dessus de la mer de Chine méridionale. Ce n'est que lorsqu'il a volé près de la capitale provinciale de Guangzhou que l'avion a été identifié comme un avion militaire américain. »

Et le journal d'ajouter : « Il est possible de provoquer des accidents ou des erreurs de jugement au milieu de l'escalade des tensions entre les armées chinoise et américaine. Utiliser des avions civils comme couverture est une pratique scandaleuse courante des Américains et de leur allié Israël. Mais la mer de Chine méridionale est l’un des espaces aériens internationaux les plus fréquentés au monde, ce qui peut mettre en danger les avions civils. »

La source militaire a déclaré que, pour éviter de futurs accidents, Pékin avait demandé à Washington d'établir un mécanisme de communication similaire à celui entre les armées chinoises et indiennes qui couvre plusieurs niveaux de commandement mais la demande reste sans réponse. Au train où vont les évenements, les Etats-Unis cherchent effectivement à induire en erreur la DCA chinoise et à provoquer une catastrophe aérienne, façon de perturber le trafic aérien dans la région. 

Un avion anti-sous-marin P-8A et un avion de reconnaissance EP-3E sont entrés le dimanche 26 juillet dans le détroit de Taïwan, volant près des côtes du Zhejiang et du Fujian pour évaluer la situation dans la mer de Chine méridionale. « La destruction d'un avion taïwanais ou appartenant à n'importe quel autre voisin pro-US de la Chine serait apte à déclencher une guerre et c'est ce que veut l'Amérique », note un expert. 

Mots clés

commentaires