Oct 18, 2020 14:24 UTC
  • Afghanistan: un avion US visé?

Un avion militaire américain a effectué, ce dimanche 18 octobre, un atterrissage d’urgence dans un aéroport de la province de Kandahar (sud de l’Afghanistan) a confirmé la coalition.

« Un C-17 Globemaster de l’US Air Force a effectué un atterrissage d’urgence à l’aérodrome de Kandahar ce matin », ont tweeté les forces américaines en Afghanistan, qui font partie de la coalition dirigée par l’OTAN.

Aucun blessé n’a été signalé et l’aérodrome est ouvert uniquement au trafic militaire, a déclaré l’armée.

La coalition a nié l’implication d’opposants armés au gouvernement afghan dans l’incident, affirmant que « l’activité ennemie n’avait pas été signalée ». L’incident fait l’objet d’une enquête, a ajouté la coalition.

En février dernier, un bombardier E-11A de l’US Air Force s’est écrasé lors d’une opération de reconnaissance. Tous les passagers de l’avion, membres de la Central Intelligence Agency (CIA) avaient été tués dans cet incident.

Les talibans ont revendiqué cet accident dans un communiqué, mais des responsables américains ont déclaré que le crash de l’avion ne s’était pas produit par le feu de l’ennemi.

Cela intervient alors que les militaires américains ont été contraints, ce vendredi 16 octobre, d’abandonner leur base aérienne après une attaque massive des talibans en Afghanistan.

L’attaque à grande échelle des talibans contre la base militaire américaine dans la province de Helmand a été si inattendue et fulgurante que les troupes américaines ont dû abandonner la base sans même la défendre. Les troupes au sol ont été évacuées d’urgence par hélicoptère. Image à l’appui de cette information a été diffusée avec la vidéo par le site d’information russe Avia-pro.

Dans la vidéo on voit comment les militaires américains quittent d’urgence leur base militaire qui était à ce moment-là assiégée par les talibans. La situation s’est avérée si critique que l’hélicoptère a atterri à grande vitesse sur le territoire d’une installation militaire. Cependant, la lâcheté de l’armée américaine, qui possédait clairement de meilleures armes, a été presque instantanément ridiculisée sur les réseaux sociaux et sur les forums.

« Bravo ! C’est tout ce que vous devez savoir sur le courage de l’armée américaine. »

« Pourquoi fuir ? Était-il impossible d’envoyer un hélicoptère avec des renforts ?! Si ce n’est pas de la lâcheté, c’est quoi alors ? »

« Les Américains diront que ce n’est pas une fuite, mais une évacuation, mais à en juger par les images, ce n’est que vol et lâcheté réunis. »

« Où sont nos hélicoptères de combat ? Pourquoi les talibans n’ont-ils pas été bombardés ? »

Il convient de noter qu’au vu de cet échec, aucun commentaire n’a été fait par la partie américaine. Cependant, à en juger par les images vidéo, il est à prédire que le Pentagone va en pâtir.

Les États-Unis ont conclu en février un soi-disant accord historique avec les talibans après 19 années de guerre. À cette occasion, Washington s’est engagé à retirer tous ses soldats d’Afghanistan. En contrepartie, les talibans ont promis de ne plus laisser les groupes terroristes opérer depuis les territoires sous leur contrôle, de ne plus attaquer les villes et d’engager des négociations de paix directes et inédites avec le gouvernement de Kaboul.

Mais en septembre, avec beaucoup de retard, les négociations ont commencé et les actes de violence n’ont pas réellement baissé. Le président américain Donald Trump qui a promis de mettre fin aux « guerres sans fin » et veut briguer un second mandat le 3 novembre, semble être tombé dans une impasse en Afghanistan, ainsi que dans d’autres pays du Moyen-Orient dont l’Irak, la Syrie et le Yémen. Cet accord avec les talibans, dont il en faisait l’éloge, est régulièrement violé, notamment avec cette attaque massive par les talibans contre la base des forces américaines dans la province de Helmand et l’atterrissage d’urgence d’un avion de l’US Army à Kandahar.

Mots clés

commentaires