Jan 23, 2021 19:19 UTC
  • Russie: l’appel US à la Révolution!

L’ambassade des États-Unis en Russie a annoncé son soutien aux manifestants antigouvernementaux et a annoncé qu’elle surveillait la situation.

Au moment où des troubles ont éclaté en Russie samedi après-midi, l’ambassade américaine à Moscou a annoncé qu’elle surveillait pleinement la situation et soutenait les manifestants.

« Nous surveillons les informations faisant état de manifestations dans 38 villes russes et d’arrestations de manifestants et de journalistes », a déclaré Rebecca Ross, porte-parole de l’ambassade américaine en Russie.

Elle a en outre ajouté que « les États-Unis soutiennent les droits des manifestants à protester et condamnent toute action entreprise contre eux ».
Selon RT, l’ambassade des États-Unis en Russie a provoqué l’irritation de son pays hôte, en listant, dans une publication sur son site le 22 janvier, un certain nombre de mobilisations illégales qui seraient prévues pour le lendemain dans 12 villes russes, dont Moscou, Saint-Pétersbourg, Iekaterinbourg et Omsk.

Dans une publication sur Telegram, le ministère russe des Affaires étrangères a réagi en ces termes : « L’ambassade des États-Unis “informe” une fois de plus en détail sur son site web où et quand des événements de masse non autorisés sont prévus. [...] Tout cela coïncide avec les directives doctrinales provocatrices de Washington pour encourager “les protestations dans les pays, dont les gouvernements ne leur plaisent pas.” Et le ministère russe de poursuivre : “Toute tentative de ‘couverture’ de ce type de rassemblements non autorisés sera considérée comme une ingérence flagrante dans les affaires intérieures de notre pays et suscitera une réaction adéquate.”

“De quoi s’agissait-il d’influencer ou de donner des instructions [aux manifestants] ?”, a écrit la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova sur Facebook. “Les collègues américains vont devoir venir s’expliquer place Smolenskaïa” [l’adresse du ministère russe] sur cette ingérence, a-t-elle ajouté.

Le ministère russe des Affaires étrangères a noté que l’ambassade américaine à Moscou n’avait rien écrit sur son site Internet lors des manifestations du 6 janvier à Washington et de l’attaque contre le bâtiment du Congrès, n’a pas “encouragé ses citoyens à manifester pacifiquement”, et elle n’a pas condamné les meurtres et l’arrestation de plus de 100 personnes lors des émeutes. Le ministère a ajouté qu’après l’incident, John Sullivan, l’ambassadeur américain en Russie, a qualifié l’incident d’“attaque criminelle”.

« Lorsque la police a commencé à tirer sur les manifestants, le monde entier a vu que votre gouvernement a transformé une manifestation pacifique en une manifestation ‘non pacifique’, puis le gouvernement américain a qualifié les actions des manifestants pacifiques américains ‘d’attaque contre la démocratie’. L’hypocrisie est un outil de la diplomatie américaine qui est devenu un outil très dangereux, notamment pendant l’épidémie de Coronavirus”, ajoute le communiqué de la diplomatie russe.

Selon RT, des partisans de l’opposant russe Alexeï Navalny ont appelé à des rassemblements, non autorisés, dans le pays le 23 janvier – ce qui a valu à certains d’entre eux d’être interpellés. Alexeï Navalny a été incarcéré pour non-respect des conditions d’une peine de prison avec sursis, à son retour en Russie le 17 janvier. Selon les services pénitentiaires russes, il ne s’est pas présenté à l’enregistrement auprès de l’inspection à au moins six reprises au cours de l’année 2020, entre janvier et mi-août.

 

Mots clés