Feb 27, 2021 20:32 UTC
  • Norvège: B-1 à l’assaut de la Russie

L’US Air Force annonce la première mission de ses bombardiers B-1 basés en Norvège près des bases navales russes, Moscou y réagissant par la voie de son ambassade en Norvège.

Les deux bombardiers sont arrivés en Norvège il y a quelques jours et étaient stationnés à la base aérienne d’Orlando, où se trouve la flotte de chasseurs norvégiens F-35. 

« Vendredi, l’avion a effectué des missions tactiques avec l’aide d’avions de combat norvégiens F-35 dans la mer de Norvège », a déclaré, vendredi 26 février, l’US Air Force dans un communiqué.

La mer de Norvège est adjacente à la mer de Barents qui, connue comme l’arrière-cour de la marine russe, abrite des sous-marins de missiles balistiques de la flotte du Nord de la marine russe.

« Ce type de coopération est particulièrement important dans l’Arctique, où aucun pays n’a l’infrastructure ni la capacité d’opérer », a déclaré le général Jeffrey Harrigian, commandant de l’US Air Force en Europe.

La semaine dernière, le ministère russe de la Défense a annoncé la possibilité d’un test de missiles dans la région. Les sources bien informées ont déclaré que l’annonce pourrait être interprétée comme le mécontentement de Moscou face à l’arrivée des bombardiers B-1 en Norvège.

Dans la foulée, certaines sources ont rapporté l’état de préparation des avions de combat russes MiG-31 dans l’Arctique en même temps que l’annonce du déploiement de bombardiers américains Lancer B en Norvège.

À cet égard, le site Web de Barnes Observer précise que les chasseurs supersoniques russes MiG-31 sont prêts au combat à la base aérienne de Novaya Zimla, dans une région reculée du nord de la Russie. L’armée de l’air russe a annoncé que le commandant de l’armée de l’air du nord de la Russie avait fait envoler un avion russe MiG-31MB vers la base aérienne russe dans le nord du pays. Au cours de sa visite à la base, le commandant russe a noté que les pilotes et chasseurs MiG-31 étaient prêts à voler à une température de moins 60 degrés.

Selon le commandement de la flotte du Nord de l’armée russe, il n’y a pas eu de violation de l’espace aérien russe depuis le déploiement du chasseur dans cette base éloignée du nord de la Russie.

Les chasseurs MiG-31 sont en état d’alerte alors que les tensions militaires s’intensifient dans les eaux de l’Atlantique Nord et de l’Arctique, l’US Air Force ayant déployé, selon des rapports, un certain nombre de ses bombardiers B-Lancer sur la base d’Orlando en Norvège, en février.

L’ambassade de Russie en Norvège a publié un communiqué avertissant que la Norvège met en danger la sécurité de l’Europe au pôle Nord en autorisant le déploiement de bombardiers américains, et que la Russie cherche à renforcer ses capacités militaires dans la région.

Mots clés