May 23, 2021 14:04 UTC
  • McKenzie :

Ce nouveau face à face missiles/ avions de combat que vient de vivre la région du Moyen Orient ,

McKenzie, le commandant en chef du CentCom qui reconnaissait en janvier sous les yeux ahuris des congressistes que l'US Air Force avait totalement perdu sa suprématie en Asie de l'ouest, puisque "les missiles et les drones" de la Résistance s'avèrent "autant sinon plus efficaces qu'elle", à la fois en termes de précision, de furtivité, de puissance de dissuasion et le cas échéant, en capacité de destruction, ne pouvait se permettre de le rater:

Jeudi, le 20 mai,  soit une semaine après que les 160 conseillers militaires américains, venus en Israël assister à la plus grande manœuvre militaire de l'histoire auto fabriquée de l'entité, eurent précipitamment fui Tel-Aviv, McKenzie s'est rendu donc dans la région, pour voir si oui ou non l'équation "Missile = Armée de l'air" se tenait toujours. C'est à ses dépens qu'il a appris que l'équation avait nettement tourné en faveur de la Résistance à l'issu de 11 jours de combat acharnée des unités balistiques et de drones sous terrains de Gaza contre une armée de l'air israélienne qui pour avoir été doté de GBU de 9 tonnes, des dizaines de F-35 Adir activés à Gaza, n'a pas été à même de toucher, ne serait-ce qu'un seul  rampe de lancement de missiles et de roquettes palestiniens.
 
Pire, les vagues de missiles et de roquettes de Gaza au nombre desquels les médias n'ont révélé que Ayyash-250, A-120 , Sejjil, Qassem... .entre autre ont réussi au 6ème jour de conflit à faire de six méga bases aériennes d'Israël, une bouchée et pas des moindres : Nevatim, Hetzarim, Palmachim, Hetzor, Tel Nof avec tout ce que cela contenait de F-16, de F-15, de F-35 .. de fusils Shavit, de batteries de missiles Arrow, de Patriot et de THAAD.
 
Jeudi ,13 mai, un C-17 US en provenance de Ramstein a même livré des Patriot supplémentaire à l'entité mais rien n'y a fait, les frappes devenant par palier plus violentes, plus précis, pire plus étendu. En Israël, McKenzie, commandant de l'ombre de l'opération a même cru un instant d'avoir été en Arabie, pris pour cible des drones et de missiles d'Ansarallah. Un jour avant la capitulation, la Résistance palestinienne a même réussi à frapper au cœur une batterie de missiles de Dôme de fer, prouvant qu'un pas de plus et l'entité explose!
 

Au journaliste de l'AP McKenzie a confié donc ce vendredi qu'effectivement les " petits drones inquiètent les États Unis " et que " le Pentagone n'a aucune solution miracle pour contrer les missiles ou les drones hostiles". Et ce fut un second aveu d'impuissance depuis le mois de janvier où il a reconnu que l'US Air Force avait perdu sa suprématie aérienne en Asie de l'ouest. Au fait, la décade balistique que connaît Israël s'inscrit dans la foulée des déboires de l'US Army en Irak qui rien que au mois d'avril a subit quatre attaques au drones visant Harir, Ain al Asad et  Balad.

C'est donc ratée cette tentative de restitution de la "supériorité aérienne de l'Empire. C'est même plus qu'un simple ratage puisque cet Irak où la Résistance a annoncé ce matin "une intensification de son action anti américaine" a fait son baptême de feu de guerre anti Israël rien que par ce curieux drone Ababil-3, ayant royalement percé le Dôme de fer sioniste sur les frontières avec la Jordanie, puis survolé le ciel du sud d'Israël avant d'être abattu non pas par les batteries de DCA mais bien par un hélicoptère sioniste! 

Ce dimanche, 5 attaques ont visé les convois logistiques US en Irak, façon d'annoncer une réactivation du front irakien juste après l'accalmie sur le front de Gaza. Une bombe a explosé au passage d'un convoi militaire américain à Nassiriyah au sud de l'Irak  suivie d' une deuxième explosion près de la raffinerie d'Al-Sabah dans la province de Dhi Qar, là encore visant un méga convoi logistique US. une heure plus tard trois autres explosions ont visé tour à tour trois autres convois américains à Al Moussana, à Bebel et à Diwaniyah.

La Résistance irakienne vient donc faire là un retour en force. Sauf que cette fois, elle sort bien renforcé de son premier face à face dronesque avec Israël. Vendredi, le jour ou McKenzie se trouvait en catimini en Syrie orientale, les agences ont fait état d'un raid visant un convoi des Hachd al Chaabi irakien sur la frontière syro irakienne. Le raid a été largement repoussé et n'a fait aucune victime. La raison? Ababil-3 irakien qui a pénétré en pleine guerre de Gaza contre Israël le ciel du sud de l'entité n'est pas seul. Il risque à tout instant de se faire suivre par d'autres Ababil.

D'autant plus qu'Ababil-3 a une autonomie de vol de cinq heures et  peut transporter des cargaisons jusqu’à 40 kg qui atteindront un poids maximum de 255 kg au décollage et qu'Il est capable de voler à une vitesse de pointe de 200 kilomètres par heure et bénéficie d'une vision nocturne, lui permettant de prendre des images et des vidéos en survolant des cibles jour et nuit.

Et ont dit même que les Ababil-3 irakiens seraient dotées de bombes Qaem d'une portée de 6 km et dont l'ogive contient 1.7 kg d'explosifs. Et si s'ajoute à ceci cette mise en garde de la Résistance irakienne qui conseillait il y a quelques jours, aux "colons sionistes de quitter les territoires occupés, alors Israël a vraiment intérêt à éviter des actes provocateurs à l'adresse des Irakiens. Même McKenzie semble l'avoir compris. 

Mots clés