Jun 24, 2021 19:27 UTC
  • Algérie 1er acte naval anti-US?

À quoi riment ces exercices militaires en cascade que les USA, chassés à coup de missile et de drone du Moyen-Orient multiplient tout autour du Maghreb arabe ?

À peine terminée cette méga provocation anti Algérie au cœur du Sahara occidental et aux allures de débarquement et baptisée « Africain Lion 2021 » qui selon des sources s’est déroulées en parallèle avec Europe Defender 2021 puisque les USA de Biden, héritier d’un Empire finissant, tend plutôt à tailler, à réduire, à fusionner et à mercenariser et à placer sous son propre commandement, voici un nouvel exercice militaire que l’Amérique annonce en mer Noire avec la participation de l’OTAN et d’Israël. Jusqu’ici rien d’anormal. Sauf que les États-Unis viennent d’annoncer aussi que la Tunisie y prendrait part, façon de suggérer que Tunis normalise ou presque avec Tel-Aviv. Vrai ou faux ? 

Le ministère tunisien de la Défense nationale a rejeté mercredi soir les rumeurs selon lesquelles le pays participait à des exercices navals conjoints avec l’armée israélienne dans la mer Noire.

Le ministère tunisien de la Défense a souligné dans un communiqué que les informations publiées dans certains médias étrangers sur la participation d’une partie de la marine tunisienne à cet exercice étaient totalement infondées.

Certains médias ont prétendu que les exercices conjoints navals Tunisie-Israël auront lieu, lundi, en mer Noire avec la participation de 32 pays.

Plus tôt, le secrétaire général du Parti républicain tunisien Assam al-Shabi a envoyé un message ouvert au président tunisien Kaïs al-Saïed lui demandant d’expliquer la participation de la Tunisie à l’exercice conjoint en mer Noire avec l’armée navale israélienne.

La sixième flotte américaine est censée organiser le 28 juin un exercice naval en mer Noire avec la participation d’Israël.

Au fait cette insinuation n’est guère anodine : au sol des milliers de soldats US/OTAN rôdent tout autour du noyau anti sioniste maghrébin composé de l’Algérie et de la Tunisie en Libye, au Sahel et au Maroc. Dans le ciel, il y a encore l’OTAN et les USA et Israël et ses sociétés sécuritaires à travers des centiares de base et voilà que l’Amérique tend de suggérer l’idée d’une coalition navale arabo Israël avec la Tunisie là-dedans. 

Le ministère a indiqué, dans un communiqué : « Contrairement à ce qui a été relayé par des médias étrangers concernant la participation de la marine tunisienne à l’exercice naval “Sea Breeze 2021 (SB21)” de l’OTAN en mer Noire, le ministère de la Défense nie toute éventuelle participation à ces manœuvres ''. Depuis 1997, Sea Breeze est un exercice militaire multinational annuel qui est coorganisé par les États-Unis d’Amérique et l’Ukraine.

La Tunisie défie Israël !

Qu’elle vienne cette année se fourrer le nez au Maghreb cela veut dire que le front anti russe les USA le voient désormais partout.

L’ambassade des États-Unis à Kiev a récemment déclaré que 32 pays de 6 continents participeront aux exercices de cette année, avec 5 000 soldats, 32 navires, 40 avions et 18 unités d’opérations spéciales et de plongée.

Mais si ces exercices ne relevaient que du simple bombage de torse ? Le monde maghrébin est en colère en raison des récents crimes inhumains d’Israël dans les territoires occupés, en particulier sa dernière agression militaire visant la Bande de Gaza durant 11 jours et le simple fait de juxtaposer le nom de la Tunisie à côté d’Israël ne peut re dynamiser la normalisation ni ne peut intimider l’Algérie dont l’armée continue à se renforcer et à jouer la dissuasion passive. À propos trop d’exercice militaire tue la force militaire. La garde nationale de Géorgie venue au Sahel jouer aux conquistadors n’a rien laissé derrière elle si ce n’est quelques photos. 

Le communiqué du porte-parole de Daech, Abou Hamza al-Qurayshi, a publié une déclaration contre le Mouvement de résistance islamique palestinien (Hamas).

Dans le communiqué, le porte-parole de Daech, Abou Hamza al-Qurayshi, a appelé à un soulèvement contre le Hamas en raison de ses relations avec l’Iran.

Daech a déjà publié plusieurs déclarations contre le Hamas, qualifiant le mouvement d’“apostat”.

 

Mots clés