Jun 27, 2021 18:41 UTC
  • A quoi joue l'armée algérienne?

Depuis la capitale russe, le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP) de l’Algérie a averti Rabat et plus que Rabat ces "puissances étrangères" qui s’ingèrent dans le Sahara dans le but de créer un foyer de tension permanent aux portes de l'Algérie.

 Evidemment un avertissement de cette taille venue de Moscou alors même que la Russie se trouve en quasi état de guerre contre l'OTAN, la même OTAN qui a envahi le Sahel, la Libye et le Maroc soit tout autour de l'Algérie a son sens : Alger est en lien de partenariat voire d'alliance avec Moscou et le fait qu'il mette en garde les puissances occidentales depuis le territoire russe consacre l'émergence d'un front algéro- russe. Après tout la Russie se livre en ce moment même à une démonstration de force inouïe en Méditerranée orientale et plus précisément en Syrie avec le déploiement d'une flotte de guerre inouïe des missiles hypersoniques entre autre et ce même déploiement pourrait s'étendre plus à l'ouest si les Européens se mettent à emboîter le pas à la Grande-Bretagne, quitte à défier les Russes. 

Mais les propos du chef de l'état-major algérien à Moscou étaient attendus, ce qui ne l'était pas, aura été le coup mauritanien d'Alger. 

Inquiète des tensions dans le territoire sahraouis et après la suspension de la coopération avec la France, la Mauritanie, en tant que pays de la région sahraouie et membre du G5 du Sahel, a décidé de s’approcher de la Russie pour renforcer sa capacité militaire, et l'on y voit le noyaux d'une coalition militaire maghrebo-russe, propre à faire pendant à celle qu'a créé le Maroc avec les USA et Cie. La Mauritanie a suspendu les échanges militaires avec la France et ,  est plus résolue à développer la coopération militaire avec les Russes.

Notons que le ministre mauritanien de la Défense Hanena Ould Sidi et le vice-ministre russe de la Défense Alexander Fomin ont signé le 25 juin un accord de coopération militaire entre les deux pays.

Le document matérialisant ledit accord avait été signé au cours d’une réunion tenue en marge de la neuvième Conférence de Moscou sur la sécurité internationale, indique un communiqué publié en anglais sur le site Internet du ministère russe de la Défense.

Les événements se précipitent au Maghreb dans un sens d'une reconfiguration rapide des forces et de toute évidence et comme l'a dit le président Tebboune le rapport des forces ne va pas en faveur de Rabat : Israël est en lambeaux; les USA en retrait; les monarchies golfiennes en débandade. La Résistance moyen orientale l'a remporté, il appartient à celle du Maghreb d'en faire autant. Libre cours aux interconnexions...

 

Mots clés