Jul 10, 2021 18:44 UTC
  • Iran: le Mossad... traqué?!

Sale temps au sein du Mossad-Amman-Shin Beth et compagnie, ce soi-disant appareil de Renseignement « légendaire » qui « provoque des explosions dans les sites nucléaires souterrains » ou « assassine des savants nucléaires par arme satellitaire interposée"!

Avi Har Even, père de Shavit et autres gadgets aérospatiaux sionistes sans doute aussi performants que le Dôme de fer n’a pas été liquidé à Aka en Palestine historique et ce, en pleine bataille balistique Israël/Gaza de mai, par une grenade palestinienne, comme la presse sioniste avait tenté de le faire croire précédemment, mais bel et bien à Dubaï.

Décidément, le port modèle n’est plus trop clément envers Israël qui vient aussi y perdre un navire jeudi dans une fort curieuse explosion-incendie là encore pathétiquement censurée.

"Un jeune égyptien de 28 ans l’aurait poignardé le 23 mai alors qu’il se trouvait juste devant son hôtel-résidence, Oriental Jamira.

Il y résidait depuis le 19 mai arrivé à Dubaï à bord d’un vol d’El Al, ayant fui visiblement les vagues de missiles palestiniens s’abattant partout sur Israël, ses bases aériennes, ses aéroports, voire son réacteur nucléaire. Une fois blessé il a été évacué à l’hôpital Rached de Dubaï avant de succomber à ses blessures, d’être transféré en Israël et enterré à Akka.

La famille annonce dans un communiqué qu’il a été assassiné à Dubaï, mais la presse sioniste censure le texte et donne toute autre version. Mais pourquoi cette censure ? Il fut un temps où le Mossad faisait la pluie et le beau à Dubaï, aux Émirats où il assassinait sans façon les commandants, les savants ou les sympathisants de la Résistance.

La donne est inversée et cela fait peur surtout que ce changement semble être une conséquence directe de la "normalisation". Les Émirats qui viennent de naturaliser 5000 sionistes sont-ils un lieu sûr pour les colons exposés constamment aux missiles de la Résistance ? Pas vraiment. 

 

Mots clés