Jul 24, 2021 18:14 UTC
  • USA: les talibans sortent leurs MANPAD

Les talibans vont se venger des récentes frappes aériennes américaines en Afghanistan, a rapporté le site d’information Southfront.

Les États-Unis ont confirmé que leurs forces avaient récemment mené des frappes aériennes contre les talibans en Afghanistan, alors que les forces étrangères dirigées par les États-Unis sont aux dernières étapes de leur retrait du pays.

Le 22 juillet, le porte-parole du Pentagone, John Kirby, a déclaré aux journalistes que les frappes aériennes avaient été menées en soutien aux forces de sécurité afghanes (ANDSF) sans fournir aucun détail.

« Sans parler de détails,…, je peux dire qu’au cours des derniers jours, nous avons agi par le biais de frappes aériennes pour soutenir l’ANDSF mais je n’entrerai pas dans les détails tactiques de ces frappes », a déclaré John Kirby.

Plus tard, le porte-parole des talibans Zabihullah Mujahid a confirmé que les frappes avaient été menées dans la nuit du 21 juillet à la périphérie de la ville méridionale de Kandahar, tuant trois de leurs effectifs et détruisant deux véhicules.

« Nous confirmons ces frappes aériennes et nous condamnons cela dans les termes les plus forts, c’est une attaque claire et une violation de l’accord de Doha, car ils ne peuvent pas avoir d’opérations après mai », a-t-il déclaré.

Mujahid a ajouté que si les forces américaines poursuivaient leur opération, elles seraient responsables des conséquences.

Ce sont les premières frappes aériennes américaines depuis que le général Scott Miller, l’ancien commandant des troupes américaines en Afghanistan, a remis son autorité au général Frank McKenzie. Ils peuvent être un signe que l’armée américaine n’arrêtera pas ses frappes contre les talibans au moins avant le 31 août.

Compte tenu des tentatives de Washington de trouver un hôte pour ses troupes dans les pays voisins de l’Afghanistan, les frappes aériennes américaines pourraient menacer les talibans même après la fin du retrait américain.

Mots clés