Jan 14, 2022 19:31 UTC

Le 12 janvier, les terroristes de Hayat Tahrir al-Cham, affilié à al-Qaïda ont bombardé des positions de l'armée syrienne près de la ville d'Urem al-Kubra, à l’ouest d'Alep.

L'armée a riposté, en quelques heures, en bombardant les positions des terroristes dans la ville d'al-Bara et Kansafra, au sud d'Idlib, et la ville d'al-Enkawi, au nord-ouest de Hama.
Le même jour, des avions de combat des Forces aérospatiales russes ont mené plus de 40 frappes aériennes sur des fiefs de Daech à la périphérie de la ville d'al-Resafa, au sud de Raqqa.
Où en est l'armée syrienne face aux attaques terroristes ?
Quelle analyse faites-vous de la coopération militaire entre Damas et Moscou pour éradiquer les groupes terroristes et compte tendu des récentes tensions au Kazakhstan, la Russie va-t-elle compromettre avec la Turquie à Idlib?

Philippe Hugon, journaliste et reporter de guerre, s'exprime sur le sujet.

Philippe Hugon : 

« Je ne pense pas que la Russie ait cette idée de revanche ou vengeance; moi, je pense que la Russie d’aujourd’hui et depuis l’arrivée de Poutine au pouvoir, elle a toujours cherché à calmer le jeu même si elle a été obligée d’intervenir certaines fois militairement, car elle n’avait pas d’autres choix, la Russie fait preuve d’une grande maturité... »

 

Mots clés